Toujours en difficulté, les éleveurs de broutards espèrent une embellie

Après une réunion le 16 octobre entre le ministre de l’Agriculture, les éleveurs et les exportateurs de broutards, la FNB espère des évolutions « sous trois semaines » pour faire remonter les prix.

Dans un communiqué du 19 octobre, la FNB (producteurs de bovins viande, FNSEA) dit attendre, « sous trois semaines », des « actions pour une meilleure organisation » de la filière bovine, « favorisant [la] valorisation des broutards ». C’est sur cet objectif que s’est conclue, selon l’association spécialisée de la FNSEA, la réunion entre éleveurs et exportateurs de broutards, organisée le 16 octobre par le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie (1).