Un agriculteur expérimente pour préserver les « fleurs des moissons »

Bertrand Evrard a souhaité s’investir dans une démarche de préservation des « fleurs de moisson », selon un communiqué de la Chambre d’agriculture du Nord-Pas de Calais, le 19 juillet. Ainsi, il cultive des plantes messicoles sur une parcelle de 25 ares car, « avec l’évolution des pratiques agricoles, ces fleurs sont en voie de disparition dans toute la France. » Quatre espèces ont été semées en automne 2015 : le bleuet, la nielle des blés, le grand coquelicot et le pied-d’alouette.