Viande bovine : la FNB demande un prix minimum pendant l’état d’urgence

Alors que les abattages progressent, les prix payés aux éleveurs restent inférieurs, en moyenne, d’un euro au coût de production. La FNB demande un prix minimum imposé par le gouvernement, habilité à prendre des ordonnances dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Mots-clés