Vivadour poursuit sa croissance en élevage, tirée par le poulet label

Malgré l’influenza aviaire, le groupe coopératif gersois poursuit le développement de ses filières animales, notamment en volailles. En bovins, Vivadour monte en puissance pour « répondre à la demande de viande premium ».

Veaux, vaches, volailles, œufs : la coopérative gersoise Vivadour poursuit sa « stratégie de développement […] reposant sur la diversification des productions », notamment en élevage (un tiers de son chiffre d’affaires), a-t-elle indiqué le 9 décembre. Lors de l’exercice 2020-2021, malgré l’influenza aviaire qui a réduit sa production de volailles et canards gras, le groupe a monté trente nouveaux bâtiments en poulets Label rouge.