Bon Vivant se rapproche d'Abolis Biotechnologies pour accélérer le développement de sa protéine de lait sans animaux

Stéphane MacMillan, cofondateur de Bon Vivant
Stéphane MacMillan, cofondateur de Bon Vivant
Stéphane MacMillan
La start-up Bon Vivant lance un partenariat avec Abolis Biotechnologies qui va l’aider à développer sa production, via la fermentation de précision, de protéines de lait sans animaux, en vue d’une commercialisation de son ingrédient dès 2024.

Six mois seulement après son lancement, Bon Vivant passe à la prochaine étape de son développement. Après avoir réussi sa production en laboratoire en un temps record, la start-up lyonnaise passe dès cette semaine et jusqu’à la fin de l’été à l’étape de production pré-industrielle. Pour cela, elle lance une coopération avec l’expert français de la biotechnologie industrielle Abolis Biotechnologies.