Bien-être animal : les opposants à l’élevage en cage se font entendre

Les organisateurs de l’initiative citoyenne européenne demandant la fixation d’une date à partir de laquelle l’élevage d’animaux en cage serait interdit dans l’UE ont pu présenter le 15 avril leur revendication devant le Parlement et trois commissaires européens (Agriculture, Santé, Transparence). Bruxelles prépare une révision de la législation sur le bien-être animal qui pourrait tenir compte de certaines de ces demandes.

Les organisateurs de l’initiative citoyenne européenne End the Cage Age, validée en octobre 2020 par la Commission européenne après avoir recueilli près de 1,4 million de signatures dans 18 États membres afin d’interdire l’élevage d’animaux en cage dans l’UE (1), ont pu présenter le 15 avril leurs revendications devant les commissions du Parlement européen de l’Agriculture et des pétitions.