Des viticulteurs mis en cause : « On ne peut pas être la police de la MSA »

10.12.2012 - 17:35
-
Rédaction Agra Presse Hebdo
-

Environ quatre-vingt viticulteurs et pépiniéristes viticoles de Charente, Charente-Maritime et Gironde ont reçu début novembre un courrier de la Mutualité sociale agricole, leur réclamant des prestations sociales remontant parfois à plusieurs années. Des sommes considérables pour certains, puisque qu’elles s’étendent de 4 000 à 100 000 euros, selon les dossiers. Il est reproché à ces agriculteurs d’avoir eu recours à une entreprise de prestations de services, basée en Roumanie, qui ne s’était pas acquittée de ses charges sociales.

Mots-clés