En viandes, « tout le monde cherche des frigos »

27.03.2020 - 08:00
-
YG
-
Privilégiant les produits frais, les filières viandes fonctionnent en flux tendu et réservent habituellement le stock à l’export. En exacerbant les tendances de consommation (hausse du haché, baisse du piècé), la crise sanitaire provoque des besoins de stockage inattendus pour certains produits haut de gamme.

Gros bovins, agneaux, veaux, volailles… Dans ces filières, « tout le monde cherche des frigos », alerte Mathieu Pecqueur, directeur général de Culture viande, dans un entretien à Agra Presse le 26 mars. Une conséquence inattendue du Covid-19 : privilégiant massivement les produits de première nécessité et les plus pratiques à cuisiner, les consommateurs se sont détournés du haut de gamme.

Mots-clés