Fin du phosmet : la filière oléoprotéagineuse réclame des alternatives

La filière oléoprotéagineuse, « sans solutions » face à la non-réapprobation européenne de l’insecticide phosmet, a pressé le 28 janvier les pouvoirs publics d’ouvrir « rapidement » la voie à des alternatives. Elle demande que « l’instruction de la dérogation pour l’utilisation dès 2022 du cyantraniliprole, seule alternative efficace connue, soit rapidement conclue », d’après un communiqué commun de la Fop (producteurs, FNSEA), Terres Inovia (institut technique) et Terres Univia (interprofession).

Mots-clés