La restauration des sols au centre de la COP15

À la COP15 d’Abidjan, la déclaration finale a mis l’accent sur la restauration des sols. Un appel prolongé par l’engagement du gouvernement ivoirien d’évaluer les résultats de ses programmes de développement sur cette ressource.

La COP15 qui s’est achevée le 20 mai à Abidjan s’est engagée à « accélérer la restauration d’un milliard d’hectares de terres dégradées d’ici à 2030 », indique la déclaration finale publiée à l’issue de la conférence. Cet engagement fait partie d’une série de décisions prises après onze jours de travaux par la 15e Conférence des parties (COP) de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD), qui a rassemblé quelque 7000 participants.