Lait bio cherche équilibre

Entre une demande qui croît linéairement et une hausse de la production par à-coups au gré des vagues de conversion, le marché du lait bio joue à l’équilibriste pour réguler les volumes printaniers sans casser la dynamique. Aujourd’hui, les perspectives semblent s’améliorer.

« Nous pouvons espérer un croisement des courbes avec une consommation qui dépasse la production », résume Ludovic Billard, président de Biolait, premier collecteur de lait bio en France, lors d’un webinaire dédié à la filière laitière biologique organisé le 15 septembre lors du Space par la revue Biofil. Pour le moment la situation est encore tendue. Pour cause, depuis la dernière vague de conversion, l’offre tend toujours à être supérieure à la demande.

Mots-clés