Lait de consommation : les industriels veulent « crever le plafond de verre »

Renégociations avec les distributeurs difficiles, retour à la normale de la consommation et baisse de la collecte, les fabricants de lait de consommation liquide font le point sur les perspectives pour 2022.

Alors que les industriels renégocient leurs tarifs avec la grande distribution dans le cadre des renégociations commerciales, le président de Syndilait Éric Forin appelle à « crever le plafond de verre des "un euro le litre" » sur le prix de vente des bouteilles et des briques de lait en magasin. Matière première agricole, énergie, emballages… Les coûts de production des laiteries flambent et devraient augmenter de 15 % à 20 % en 2022, estime l’organisation spécialisée qui regroupe la majorité des fabricants de lait de consommation liquide.