Les fabricants d’aliment veulent généraliser le soja " zéro déforestation "

Le syndicat des fabricants d’alimentation animale (Snia) appelle à faire de la certification du soja « zéro déforestation » un « standard », et à en répercuter le surcoût auprès des consommateurs. Il pourrait atteindre 69 M€, a-t-il chiffré le 1er
> octobre.

« Il faut que le soja " zéro déforestation " devienne le standard du marché », a lancé Philippe Manry, vice-président du Snia (fabricants d’alimentation animale) en conférence de presse le 1er octobre. En 2018-2019, la France a importé 46 % de ses besoins en tourteaux de soja, dont deux tiers en provenance du Brésil (2,1 Mt pour les fabricants d’aliments et éleveurs fabriquant leur propre aliment). Des importations « en baisse régulière depuis 2010 », rappelle le Snia.

Mots-clés