Les nitrites dans la charcuterie de nouveau au menu des parlementaires

Dossier législatif : Charcuterie: PPL sur l'interdiction des sels nitrités

Avancement à parution de cet article : Mission d'information
Avancement actuel du dossier : Première lecture
Les charcutiers vont, une nouvelle fois, abaisser la teneur maximale en sels nitrités dans leurs produits, ont-ils annoncé le 3 mars, à l’occasion de la première audition de la mission d’information parlementaire dédiée à ce sujet. Co-rapporteur de cette mission, le député Richard Ramos promet déjà que cette mission débouchera sur « des conclusions fortes ».

Sorti par la porte en automne 2019, le sujet des nitrites dans la charcuterie revient par la fenêtre avec le lancement, le 3 mars, d’une mission d’information parlementaire. Ses trois co-rapporteurs, Barbara Bessot-Ballot (LREM, Haute-Saône), Michèle Crouzet (LREM, Yonne) et Richard Ramos (Modem, Loiret), veulent répondre à cette question : « Le sel nitrité dans la charcuterie est-il dangereux pour la santé des Français ? » Utilisés pour se prémunir du botulisme et donner une couleur rose au jambon, les nitrites sont accusés de favoriser le cancer colorectal.