L’exposition aux antibio « stable voire en légère augmentation »

Le recours aux antibiotiques en santé animale est en recul depuis vingt ans. Mais, constate l’Anses, « ces dernières années, cette diminution semble avoir atteint une limite et l’exposition des animaux aux antibiotiques est stable voire en légère augmentation selon les espèces ».

Alors que le plan Ecoantibio 2 a été prolongé à fin 2022, c’est un bilan en demi-teinte qu'a présenté l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire), le 18 novembre, à l’occasion de la journée européenne d’information sur l’antibiorésistance. Dans son rapport annuel pour « prévenir l’émergence et la diffusion de bactéries résistantes aux antibiotiques chez les animaux d’élevage et domestiques », l’agence nationale souligne que l’exposition globale des animaux a diminué de 45,4 % depuis 2011, début du premier plan Ecoantibio (qui vise à réduire l’usage des antibiotiques).