Vétérinaire

Dans le cadre de la surveillance de la maladie hémorragique épizootique (MHE), le ministère de l'Agriculture a précisé les montants de prise en charge pour les visites vétérinaires de suspicion et les tests PCR de confirmation.

L’Ordre des vétérinaires a validé la modification des statuts d’un premier groupe de sociétés vétérinaires menacées de radiation pour non-respect des règles de détention des établissements de soins médicaux pour les animaux. Dans…

La réforme du suivi sanitaire permanent devrait finalement ouvrir la voie à l’encadrement de la détention de certains médicaments vétérinaires dans les élevages.
La contractualisation fait doucement son chemin dans la tête des éleveurs comme des vétérinaires ruraux. Des animaux en meilleure santé, des professionnels plus sereins, les adeptes de ce modèle y trouvent de nombreux avantages.
La santé mentale des praticiens ruraux est meilleure qu’en canine, mais la situation pourrait évoluer avec le délitement du maillage vétérinaire.
Santé animale : encore une Française candidate au poste de d.g. de l’Omsa
© Ministère de l'Agricuture

La directrice générale adjointe de la DGAL (ministère de l’Agriculture) Emmanuelle Soubeyran est candidate au poste de directrice générale de l’Omsa (Organisation mondiale de la santé animale), informe le ministère dans un…

Alors que les discussions sur la réforme du suivi sanitaire permanent (SSP) patinent, le président de l’Ordre des vétérinaires Jacques Guérin a pressé, lors de ses vœux le 9 janvier, les autorités et les filières d’élevage de…

À l’occasion des vœux de l’Ordre des vétérinaires le 9 janvier, son président Jacques Guérin a alerté la directrice générale de l’alimentation (DGAL) Maud Faipoux sur les « conséquences des décisions du Conseil d’État…

En parallèle de l’application du vaccin, les vétérinaires mènent des audits sur la qualité de la vaccination contre l’influenza aviaire, qui peut largement conditionner son efficacité. Des enquêtes qui ont fait apparaître un « …
Dans deux rapports parus début décembre, le CGAAER (ministère de l’Agriculture) alerte sur le « manque d’attractivité » du métier d’inspecteur sanitaire en abattoir, tout en prônant l’embauche de vétérinaires européens.