L’interprofession de l’œuf toujours en discussion pour un fonds financé par l’aval

21.10.2016 - 08:00
-
CR, MR
-
Les professionnels de l’œuf sont toujours en discussion avec la grande distribution pour le financement d’un fonds destiné à aider les producteurs à passer de la production standard à l’alternatif. Depuis le début de l’année, la consommation d’œufs bio par les ménages français a progressé de 14,7 %.

« On veut faire 50 % d’œufs alternatifs d’ici 2022 », a rappelé Philippe Juven, président du CNPO (interprofession de l’œuf), lors du lancement du contrat sociétal d’avenir (CSA) en conférence de presse à Paris, le 14 octobre. Aujourd’hui, 32 % des œufs produits en France le sont dans des élevages alternatifs (sol, plein air, bio), le reste provenant des élevages en cages aménagées. Avec le CSA, la filière entend répondre à une demande de plus en plus forte pour les œufs alternatifs.