Négociations commerciales : M. Leclerc veut « castagner les multinationales »

02.09.2021 - 22:49
-
-

S’avouant « étonné » que des industriels annoncent des tarifs en hausse avant le début des négociations commerciales annuelles (qui démarrent à l’automne), Michel-Édouard Leclerc a promis, le 27 août sur BFMTV, de « castagner les multinationales ». Dénonçant une « spéculation sur un manque de disponibilité du blé et du maïs », il affirme avoir donné la consigne de « ne pas laisser passer les hausses spéculatives ». Le patron du premier distributeur français évoque des demandes de hausses de 10 % sur le sucre raffiné, 23 % sur les pâtes et « entre 9 et 15 % » pour la charcuterie.