Néonicotinoides : ce que dit la science

04.09.2020 - 08:00
-
Ivan Logvenoff
-

Dossier législatif : Phytos: PJL néonicotinoïdes, un retour très controversé

Avancement à parution de cet article : Présentation du projet de loi
Avancement actuel du dossier : Application du texte
Alors qu’un projet de loi devrait prolonger les dérogations accordées à l’utilisation des néonicotinoïdes en enrobage pour les semences de betteraves, Agra Presse fait le point sur l’état de la connaissance sur ces substances et leur mode d’action.

Quels sont les néonicotinoïdes utilisés en enrobage de semence de betterave ?

Le premier néonicotinoïde à avoir reçu une autorisation de mise sur le marché pour les utilisations en enrobage de semence en France est le Gaucho de Bayer, dès 1991. Le Cruiser de Syngenta, à base de thiaméthoxame, apparaît quelques années plus tard, en 1998. Il se voit rapidement suivi par le Poncho de Bayer en 2001, un produit à base de clothianidine. Cette troisième molécule ne représente cependant qu’un produit de dégradation du thiaméthoxame.