Porcs

Nouveau répit pour les abattoirs AIM

Les salariés de l'entreprise normande AIM ont bénéficié d'un nouveau répit. Les juges du tribunal de commerce de Coutance ont donné aux salariés jusqu'au 27 mars pour présenter leur projet de société coopérative de production pour le site de Sainte-Cécile.

C'est la cinquième fois que le tribunal de commerce de Coutance reporte la date limite de dépôt des offres de reprise sur ce dossier. Le 19 mars, la justice a donné un nouveau répit aux abattoirs en difficultés AIM, en ne prononçant pas la liquidation de l'entreprise, en redressement judiciaire depuis le 6 janvier. Les juges ont donné jusqu'au 27 mars aux salariés de l'abattoir de Sainte-Cécile, qui ne fait l'objet d'aucune offre de reprise, pour finaliser leur projet de société coopérative de production (Scop), dont ils ont présenté l'ébauche aux juges, le jour même.