Maïs NK 603 et Round Up

OGM : le débat se recentre sur les questions politiques

Les auteurs de l’étude sur les effets du maïs NK603 et du Round Up s’apprêtent à publier une réponse aux critiques scientifiques adressées à leur publication. Une étude qui, selon eux, met plutôt en lumière des questions politiques.
Après la fronde scientifique, la polémique soulevée par l’étude sur l’OGM NK603 et le Round Up prend une dimension nettement politique. « Au delà des résultats, notre étude montre que les tests faits sur les OGM pour leur autorisation et sur les pesticides sont insuffisants pour assurer la santé de la population mondiale », a affirmé lui-même Joël Spiroux, co-auteur de l’étude polémique sur les OGM. Il s’exprimait le 16 octobre à Paris, lors d’une conférence de presse.