Pomme de terre : des attaques inédites de mildiou font grimper les coûts

L’UNPT (producteurs de pommes de terre, FNSEA) a alerté le 24 août sur une « pression maladie (mildiou notamment) jamais observée » auparavant, responsable d’une « hausse significative des coûts » de protection des cultures cette année. Elle demande aux décideurs politiques de « faire preuve de pragmatisme pour que nous disposions, aujourd’hui comme demain, de solutions innovantes pour lutter contre le mildiou et les nouveaux risques liés aux changements climatiques », selon un communiqué.