Prix du porc : la FNP met la pression sur la grande distribution

L’interprofession Inaporc, puis la FNP (éleveurs de porcs, FNSEA), réunie en assemblée générale, accentuent la pression sur les distributeurs pour obtenir des revalorisations tarifaires. Malgré l’aide d’urgence gouvernemental, de nombreux éleveurs pourraient jeter l’éponge, essorés par la flambée de l’alimentation animale.

Alors que les re-négociations commerciales s’éternisent, la filière porcine accentue la pression sur la grande distribution. « Il n’y a pas d’autre choix que l’aval et les GMS paient les hausses de prix », a lancé François Valy, président de la FNP (producteurs de porcs, FNSEA), lors de l’assemblée générale du syndicat, le 10 juin à Bourg-en-Bresse (Ain). Exacerbée par la guerre en Ukraine, la flambée historique de l’alimentation animale (+25 % en un an) rend ces revalorisations « légitimes et nécessaires » aux yeux de M. Valy.