Semis : avant même le gel, les betteraves en repli, décrochage en pomme de terre

Le service statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste) a publié le 13 avril ses premières estimations des semis de printemps, montrant un nouveau repli des betteraves et un décrochage des pommes de terre. « Les surfaces de betteraves reculent de nouveau, perdant près de 100 000 ha par rapport à 2017, année de suppression des quotas », d’après une note établie au 1er avril, avant l’épisode de gel. Elles sont chiffrées à 396 000 ha (-5,9 % sur un an). « Les surfaces de pommes de terre de conservation et demi-saison reculent pour la première fois depuis 2015 », à 148 000 ha (-6,7 %), « en lien avec la fermeture de certains débouchés en 2020 » pour cause d’épidémie de Covid-19. Quant aux céréales à paille de printemps, elles « reculent nettement par rapport à 2020 et 2019, dont les niveaux exceptionnellement élevés s’expliquaient par un report des semis d’hiver », poursuit la note. L’orge de printemps est estimée à 524 000 ha (-34,1 %). Agreste revoit à la baisse son estimation pour le colza, qui passe sous les 1 Mha. « La sole de colza diminue de 11,1 % sur un an », à 990 000 ha, « plus bas niveau depuis 1997 », selon la note.