Un « PIB agricole » chahuté mais solide depuis dix ans

L’Insee a publié le 7 juillet les comptes provisoires 2020 de l’agriculture, montrant une baisse de 2,6 % en euros courants de la contribution du secteur au PIB (valeur ajoutée brute au coût des facteurs) par rapport à l’an passé. Sur la décennie, ce « PIB agricole » apparaît comme chahuté, beaucoup plus que les autres secteurs de l’économie comme l’industrie, le commerce ou les services, et cela essentiellement du fait des évènements climatiques de 2013 et 2016 qui ont grevé les récoltes.