Un premier état des lieux national des pesticides dans l’air

L’Ineris et l’Anses ont dévoilé le 2 juillet les résultats d’une campagne inédite au niveau européen, menée en France en 2018-2019, pour évaluer les concentrations de pesticides dans l’air. Alors que seuls le folpel et le prosulfocarbe dépassent 1 ng/m3
>, les risques semblent pour l’heure limités pour la population, d’après les données disponibles sur les expositions par voie aérienne.

Mesurer les pesticides présents dans l’air : c’était l’une des priorités du dispositif de phytopharmacovigilance (PPV) de 2014, mais également du troisième Plan national santé environnement (PNSE 3) de 2015, ainsi que du Plan national de réduction des émissions de polluants atmosphériques (PREPA) de 2017.