Pourtour méditerranéen

Une production surtout tirée par l’exportation

L’agriculture biologique se développe sur le pourtour méditerranéen mais surtout pour satisfaire la demande des marchés européens. La certification répond aux règles des importateurs, les systèmes de certification locaux étant inégalement développés. La demande locale est faible.

«En 2006, en Méditerranée, environ 5,6 millions d’hectares ont été exploités en mode biologique et sur ce total, presque 2 millions ont été concernés par la cueillette sauvage, employant ainsi à peu près 140 000 opérateurs. En l’espace de 5 ans (2001-2006), ces chiffres ont doublé », explique la lettre de veille du Centre international des hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM) parue à l’automne 2008.