Comment faire décoller le carbone agricole français

Le Salon de l’agriculture de 2021 a montré l’intérêt de l’ensemble du secteur pour les crédits carbone que les agriculteurs peuvent désormais vendre aux entreprises ou aux collectivités. Mais pour l'heure, la demande n’est pas encore au rendez-vous, et le prix de ces crédits reste insuffisant pour certains projets. Structuration de l’offre, évolutions réglementaires, harmonisation des politiques européennes… Agra Presse se penche sur les facteurs qui pourraient faire décoller ce marché afin de réduire les émissions du secteur agricole. Les crédits, avancent les experts, ne seront d'ailleurs pas la seule solution pour rémunérer les efforts des agriculteurs ; certains acteurs regardent déjà vers les marchés en développement de filières agricoles bas-carbone dans lesquelles le consommateur serait mis directement à contribution.

Valorisation des prairies, réduction des apports d’engrais minéraux, ou couverture des sols : alors que le secteur agricole émet 19 % des gaz à effet de serre en France, les leviers agronomiques pour réduire le bilan climatique de l’agriculture sont désormais connus. Le problème, aujourd’hui, est celui du financement, comme le confirme un rapport commandé par le ministère de l’Agriculture au cabinet de conseil Greenflex pour le lancement de la présidence française de l’Union européenne.