La conserve s’offre un second souffle

Si la crise sanitaire a été synonyme de rupture pour de nombreux secteurs économiques, elle a provoqué un regain d’intérêt pour les aliments en conserve. Une tendance qui se poursuit notamment sur le circuit du drive, selon des données présentées par l’Uppia le 20 octobre.

Après la « ruée » sur les conserves observée durant le premier confinement, l’intérêt retrouvé des Français pour les aliments appertisés se confirme. Les ventes de conserves ont augmenté de 3,7 % en volume et de 4,8 % en valeur entre 2019 et mai 2021, a annoncé la collective de la conserve Uppia, en conférence de presse le 20 octobre – d’après des données Kantar.