Légumes : le Gnis crée un fonds pour les semences passées dans le domaine public

Le Gnis (interprofession des semences et plants) lance un fonds de soutien pour soutenir les semences potagères passées dans le domaine public, autrement dit celles de plus de 25 ans, annonce un communiqué le 27 octobre. « Depuis plusieurs années, certaines variétés potagères sont retirées des listes du Catalogue officiel des espèces légumières, essentiellement pour des raisons financières », explique le Gnis. Leur marché trop étroit ne couvre pas les frais de maintenance, qui peuvent atteindre des milliers d’euros sur plusieurs années.