L’inflation place les maraîchers nantais dans « une situation intenable »

Dans un contexte de hausse du prix des matières premières, les Maraîchers nantais et l’Association mâche Pays de la Loire (AOP mâche) « tirent la sonnette d’alarme sur la très forte augmentation de l’ensemble des intrants » pour la production de légumes primeurs. Dans un communiqué de presse du 23 novembre, ils demandent une répercussion sur les étals de la hausse des coûts supportée par la production. « Aujourd’hui nous perdons de l’argent lorsque nous rentrons dans la parcelle, assure Laurent Bergé, président de l’AOP mâche.

Mots-clés