Contractualisation

« Ne pas signer le nouveau contrat Lactalis », alertent des groupements

La contractualisation laitière arrive dans une deuxième phase. Le groupe Lactalis doit proposer une deuxième version de sa proposition contractuelle à ses producteurs. Des groupements de producteurs Lactalis, représentant plus de la moitié des éleveurs livrant à l’entreprise mettent en garde les éleveurs : « Rien n’a été validé, rien ne doit être signé ». Ces groupements ont constaté que « la nouvelle proposition du groupe laitier abaisse le niveau de sécurité juridique dont bénéficient aujourd’hui les producteurs via le contrat tacite ».
«Lactalis souhaite rester maître du jeu ». Ce constat de Frank Guehennec, coordinateur des groupements qui représentent plus de 50 % de la collecte Lactalis (4,5 milliards de litres de lait) fait référence au refus du groupe laitier d’accepter une signature tripartite des contrats.