Porc : la Chine ferme (un peu plus) le robinet européen

Après avoir déréférencé cinq abattoirs espagnols, la Chine prépare une visite d’audit en France, selon Culture Viande. D'après les professionnels, l’Empire du milieu tenterait de stabiliser son marché intérieur en freinant les importations.

Alors que la Chine ralentit ses importations de viandes de porc pour tenter de stabiliser son marché intérieur, des inspecteurs en provenance de l’Empire du milieu sont attendus dans des abattoirs français « dans les prochains jours », a-t-on appris le 31 août auprès de Culture Viande.