Porc : le ministère clarifie les règles de la fin de la castration à vif

Castration réservée aux signes de qualité et à la production sous contrat, modalités de formation : à moins de deux mois de l’échéance, la Rue de Varenne a publié deux textes précisant le cadre réglementaire de l’arrêt de la castration à vif des porcelets.

Alors que la castration à vif des porcelets sera interdite début 2022, les éleveurs commencent (enfin) à y voir plus clair. Le 19 novembre, le ministère de l’Agriculture a publié deux textes précisant les conditions dans lesquelles certains d’entre eux pourront poursuivre cette opération, avec obligation de prise en charge de la douleur.