Viande : jeunes bovins cherchent débouchés en croissance

Alors que le ministre de l’Agriculture promeut l’engraissement des jeunes bovins sur le sol français, une étude de l’Idele rappelle les contraintes des débouchés pour ces animaux. Largement orientés vers l’export, les JB doivent jouer sur tous les tableaux pour maintenir une rentabilité pour la filière.

Davantage de jeunes bovins (JB) dans les cantines scolaires : c’est le souhait du ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, qui s’appuie sur la part minimale de 50 % de produits de qualité et durables en restauration collective instaurée par la première loi Egalim. Mais « le JB peinera à répondre d’emblée aux exigences de la loi Egalim », estime l’Idele (Institut de l’élevage) dans une récente étude intitulée Où va le jeune bovin ? (1).