Foie gras : le Cifog envisage une reprise en deux temps

Après une année 2020 marquée par la pandémie et l’influenza aviaire, la filière du foie gras entrevoit les prémices d’une « bonne saison 2021 » sur le marché intérieur. L’export vers les pays tiers devrait redémarrer plutôt en 2022.

France et Europe en 2021, export vers les pays tiers en 2022. Lors de son assemblée générale du 11 juin, le Cifog (interprofession du foie gras) a dessiné une reprise en deux temps pour la filière, après l’annus horribilis de 2020 marquée par la crise sanitaire et l’influenza aviaire. Après une bonne saison festive 2020 (1), « la dynamique [des ventes pour une consommation à domicile] se poursuit à Pâques », note Mathieu Sabatou, avec des ventes en hausse en 61 % en un an pour la période P3 (3e période de quatre semaines) et de 56 % en P4.