Les clés des succès du secteur bio français

En vingt ans, la France s’est hissée au premier rang des nations bio d’Europe. Une lente construction de marché, qui a bénéficié d’aides revalorisées en 2015 suite à la réforme de la Pac, de l’intérêt de l’agroalimentaire et de la distribution, mais également des crises dans le secteur agricole.

« Nous sommes désormais dans la cour des grands », s’est réjouie Laure Verdeau, directrice de l’Agence bio, à l’occasion des vingt ans de son organisation le 14 octobre. En vingt ans, a-t-elle illustré, la SAU bio française est passée de 300 000 à plus de 2,5 millions d’hectares, soit 9,5 % de la SAU nationale. Faisant de la France, depuis juillet, le premier pays bio de l’Union européenne en termes de surface.