Egalim 2 : les AOP laitières demandent une exemption

La fédération des appellations laitières souhaite que les fromages AOP soient exemptés de l’article 4 de la loi qui oblige les fournisseurs à faire la transparence sur le coût de la matière première agricole dans les tarifs qu’ils présentent à leurs clients.

À l’instar des vins et spiritueux, les fromages AOP demandent à être exemptés de l’obligation de transparence sur le coût de la matière première agricole dans les conditions générales de vente (CGV) envoyées par les industriels à leurs clients. Un dispositif instauré par l’article 4 de la loi Egalim 2, adoptée en octobre. Le conseil national des AOP laitières (Cnaol) a « engagé un travail » auprès du ministère de l’Agriculture pour que les fromages sous appellation d’origine soient intégrés à la liste des produits exclus du champ d’application de l’article 4 de la loi.