Semences de maïs : l’AGPM réclame une étude d’impact visant l’import d’Ukraine

Le conseil d’administration de l’AGPM Maïs Semence (producteurs), réuni le 9 juin, demande une étude d’impact concernant les importations ukrainiennes, qui pourraient bénéficier d’une autorisation d’équivalence proposée par la Commission européenne. L’octroi par l’UE d’une telle équivalence aux semences de céréales produites en Ukraine « aurait de lourdes conséquences qui n’ont pas été évaluées par la Commission », affirme l’organisation dans un communiqué. Et de pointer un « écart de compétitivité » dont bénéficient les agriculteurs ukrainiens.