Biodiesel : les industriels français sous pression

Entre la levée des taxes antidumping imposée par l’UE sur le biodiesel argentin (suite à une condamnation à l’OMC) (1) et la menace d’un plafonnement des biocarburants de première génération dans les transports à l’horizon 2030 (actuellement en discussion au sein des institutions européennes), la filière biodiesel européenne, et française en particulier, est menacée. À tel point que le français Saipol, filiale du groupe Avril, a annoncé une réduction d’activité pour début 2018.